02. Pigments | Couleurs

À PORTÉE DE MAINS

15 avril 2023 par Ludwige Caracters

GRAIN PAR GRAIN, LE PIGMENT TEL UN MICROCOSME

Pigments-couleurs-coloration-peinture-composition-tachisme

Peindre à partir de pigments bruts peut être une expérience vécue comme ‘magique’ par ceux et celles qui aiment jouer sur la luminosité des teintes et la profondeur des nuances. Les gammes et les recettes de nuances sont multiples. Selon les dosages et les étapes de fabrication, la palette de couleurs est infinie. Mais la magie a ses limites : les effets perçus comme ‘surnaturels’ ont bien souvent des explications rationnelles. Et c’est bien là le cœur de ma réflexion : l’emploi des pigments en peinture nécessite-t-il d’avoir un bagage scientifique ?

Je n’ai jamais pensé que l’Art et la Science étaient des pratiques incompatibles. Bien que des courants de pensée tentent encore de faire reconnaître la suprématie de l’une sur l’autre, et, plus généralement, de faire croire que les scientifiques seraient supérieurs aux artistes, je trouve que cette idéologie n’est pas intelligible. Je n’imagine nullement un monde sans découvertes scientifiques ni œuvres artistiques, d’autant plus que les deux ont en commun LA CREATIVITÉ.

La créativité, cet élan vital qui se manifeste en moi tel un ‘souffle-peinture’, me mène aujourd’hui, par l’utilisation des PIGMENTS, à explorer une voie. Par ma démarche tant intuitive qu’analytique, j’ai à cœur de vous faire partager mes recherches via mon blog. Créer une communauté nous permettra d’échanger sur nos retours d’expériences respectives, et peut-être, pourquoi pas, de devenir une source de motivation collective.

Je vous propose d’aller encore plus loin en tissant des liens entre les pratiques picturales, les pratiques permacoles et la pédagogie par la nature. Que ce soit dans l’élaboration de couleurs, de semis ou l’éveil des sens, chacune de ces trois pratiques avec ses ramifications, procède d’une démarche fondée sur L’OBSERVATION DE LA NATURE et L’EXPRESSION DE SOI.

UN TRAIT D’UNION

   Il y a mille et une façons de s’initier aux pigments bruts. En voici quelques-unes, par ordre de facilité : 1 – la plus accessible consiste à choisir une gamme auprès d’un marchand de couleurs ou d’un artisan-créateur et à fabriquer sa peinture ; 2 – il est également possible de s’approvisionner en matière organique et d’en extraire les pigments, ce qui ajoute une étape délicate mais permet de doser la concentration en colorants ; 3 – enfin, ceux et celles qui visent l’autosuffisance peuvent cultiver des plantes tinctoriales en début de processus, ce qui induit une appétence pour le maraîchage tout en s’assurant de la qualité des pigments.

Quant aux motivations à utiliser des pigments bruts, elles diffèrent en fonction des envies et des projets. Plusieurs bonnes raisons peuvent justifier leur utilisation en peinture : 1 – réaliser des économies, 2 – limiter les contenants, 3 – maîtriser un savoir-faire en amont, 4 – avoir la main sur les étapes d’un processus, 5 – rechercher la quintessence d’une teinte.

Toutes ces raisons ont en commun la même volonté de gagner en autonomie en mettant du sens dans la pratique créative. En cela, l’approche picturale par le pigment fait écho à l’approche du jardinage par la permaculture et à l’éducation par la pédagogie par la nature.

Se mettre à portée du PIGMENT, de la GRAINE ou de l’ENFANT par la compréhension de LEURS NATURES dans le respect de LA NATURE relève d’une attitude vertueuse et prometteuse, pour celui et celle qui chemine vers la source.

PALETTE VÉGÉTALE ET PERMAPOTAGER

   Les tons dit ‘naturels’ s’apparentent naturellement aux éléments de notre environnement, notamment à ceux issus du monde vivant. Parler de ‘couleurs naturelles’, cela peut consister à préciser la nature organique des pigments utilisés ou à les comparer à des organismes vivants du même nom. Par exemple, citer la couleur ‘violet améthyste’ renvoie autant à l’origine minérale dont le pigment peut être extrait qu’à la pierre semi-précieuse elle-même.

Le mot ‘naturel’ peut-être différemment interprété selon les domaines professionnels où il est employé. C’est d’ailleurs le cas pour les couleurs selon qu’elles sont utilisées dans les Beaux-Arts, dans la mode ou le design, et peut-être aussi pour les sciences naturelles.

Dans la vie quotidienne il est communément admis que les couleurs dites ‘naturelles’ se réfèrent à des teintes faisant référence à des terres colorées ou à des végétaux, soit des couleurs ‘pâles’ (claires et lavées), à ne pas confondre avec les tons ‘pastels’, ou à l’inverse des couleurs ‘rabattues’ (foncées et lavées). J’ai toujours trouvé cette croyance collective insensée puisque la nature regorge d’éléments vivants aux couleurs ‘vives’ et ‘profondes’. Les jardins en sont un bon exemple, et les permapotagers encore plus – un des principes étant la subtile association de légumes et de fruits, d’arbres et de fleurs, ce qui crée des paysages aux palettes chromatiques d’une grande richesse.

Pigments-peinture-recherche-palette-verdure

DU CŒUR À L’OUVRAGE

   Nul besoin d’être chimiste, restaurateur de tableaux ou botaniste : l’essentiel réside dans l’envie de conjuguer l’expérimentation, l’observation et la transmission. L’envie de créer est un formidable terreau pour planter les graines de la connaissance. Explorer sa créativité au quotidien, c’est grandir dans l’enthousiasme, dans le plaisir de faire, dans la joie d’être, avant d’aller plus loin. Accéder au savoir avant d’entrer dans la pratique, cela peut être inhibant, voire décourageant pour ceux ou celles qui débutent. J’encourage davantage l’exploration par la manipulation. De la richesse de l’expérience naît la volonté de rechercher des informations, celles-ci étant d’autant plus spécifiques qu’elles répondent à des besoins du moment.

Mon appétence pour ces 4 P – Peinture Pigment Permaculture Pédagogie par la nature – ne fait pas de moi une spécialiste, mais elle me conduit aujourd’hui à donner forme à ma curiosité et à vous en faire partager les fruits. Considérant l’écriture comme un jeu plutôt que comme une mission, je m’accorde deux faveurs : la première, celle de rédiger à mon rythme, quand bien même il serait long, la seconde, celle de rester à l’écoute de nos envies communes au fil de nos échanges.

Dire aujourd’hui quelle forme prendra mon blog serait prématuré. Pour l’heure, j’ai le plaisir de vous communiquer autant mes inspirations que mes aspirations et vous invite à ‘prendre racine’ à la manière d’un découvreur et non d’un chercheur. Notre fil conducteur sera l’exploration du monde des pigments, un microcosme à lui seul. Nous privilégierons ainsi le parcours et non la destination, le processus plus que le résultat, notre seule priorité étant le PLAISIR !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles récents

Newsletter

Abonnez-vous !

Pas de spams, juste les actualités de mon blog !

Categories

étiquettes